Logement : les pires « passoires énergétiques » ne pourront plus être louées dès 2023 (Wargon) 1

Logement : les pires « passoires énergétiques » ne pourront plus être louées dès 2023 (Wargon)

Logement : les pires « passoires énergétiques » ne pourront plus être louées dès 2023 (Wargon) 2

Emmanuelle Wargon
© DR

Les logements dont la consommation énergétique excède 450 kWh par mètre carré et par an, soit ceux classés G, la pire catégorie, ne pourront plus être proposés à la location dès 2023, a indiqué au Figaro daté de mercredi la ministre déléguée au Logement Emmanuelle Wargon.

Un décret en ce sens doit paraître mercredi, a précisé le journal.

« Nous allons contrôler les annonces d’agences immobilières qui ne pourront pas proposer la location de telles passoires thermiques », a déclaré au quotidien la ministre.

Seuls 90 000 logements, soit 4 % des « passoires thermiques », dont 70 000 logements privés, sont concernés par cette échéance, alors que le projet de loi issu de la Convention citoyenne sur le climat prévoit la fin de la location de 4,8 millions de logements énergivores d’ici à 2028.

« Nous assumons de démarrer doucement avec un seuil assez peu contraignant pour s’attaquer en priorité aux pires passoires thermiques et laisser un peu de visibilité aux autres propriétaires. Le but est de monter en puissance par la suite », a expliqué Mme Wargon.

Avec 18 % des émissions en 2017 (28 % en ajoutant la production de la chaleur et de l’électricité) en France, le bâtiment est un des quatre grands secteurs émetteurs de gaz à effet de serre, avec les transports, l’agriculture et l’industrie.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…

Laisser une réponse