Rennes : une ancienne friche renaît avec un immeuble bas carbone de dix étages 1

Rennes : une ancienne friche renaît avec un immeuble bas carbone de dix étages


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Projet d’immeuble bas carbone de dix étages à Rennes
© Dream + Atelier Confluence

Projet de mur habité

Projet de mur habité
© Dream + Atelier Confluence

Projet de mur habité

Projet de mur habité
© Dream + Atelier Confluence

Projet d’immeuble bas carbone de dix étages

Projet d’immeuble bas carbone de dix étages
© Dream + Atelier Confluence

À la suite d’une consultation, lancée en mars 2021 par Territoires Publics, aménageur de la métropole de Rennes, Bati-Armor et Secib Immobilier ont été retenus pour la construction d’un immeuble de dix étages et d’un « mur habité 2 », sur une ancienne friche industrielle au sud-ouest de Rennes (ZAC Bernard Duval). L’agence Dream et l’Atelier Confluence sont chargés de la réalisation de ces deux bâtiments.

Le projet comprend un immeuble de logements en R+10, réalisé par l’agence Dream. Il disposera de 50 logements (3 360 m²) ainsi que de 1 000 m² de locaux en rez-de-chaussée, dédiés à des activités associatives. L’immeuble intègrera une conception bas carbone, avec une construction mixte bois-béton, des façades en ossature bois, des balcons en panneaux de bois massif (CLT) et l’utilisation de matériaux biosourcés et géosourcés – dont une brique de terre crue fabriquée localement. Le bâtiment fonctionnera entièrement sans chauffage grâce notamment à son enveloppe thermique ou sa conception bioclimatique incluant des apports solaires optimisés. « Des panneaux solaires en toiture permettront de fournir jusqu’à 90 % de l’eau chaude sanitaire du bâtiment », précise l’agence Dream. Le jeu de niveaux du bâtiment permettra également de dégager six terrasses communes, destinées à un potager partagé, à la préservation de la biodiversité et à la rencontre entre voisins », ajoute-t-elle.

Assurer la continuité du mur habité 

Un second bâtiment en R+2, le « mur habité 2 », sera réalisé par l’Atelier Confluence dans la continuité du « mur habité 1 », soit un mur acoustique situé le long de la voie ferrée Paris-Brest où logent des entreprises d’artisans. Il se déploiera sur 70 m dans la continuité programmatique et architecturale de la première tranche du mur habité. Le site accueillera sur une surface de 927 m², des activités artistiques, comprenant une galerie d’art, une résidence d’artistes et des espaces de coworking. « Dans la recherche d’une réponse unitaire et harmonieuse à l’échelle de l’îlot, « le mur habité 2 » répond au bâtiment d’habitation, tant dans les courbes de son plan que dans son écriture architecturale déclinant l’usage du bois, du verre et de la terre crue », détaille l’Atelier Confluence.

Le montant de l’opération s’élève à plus de 10,5 M€. La construction de ces deux bâtiments devrait débuter en 2023 et se terminer fin 2025.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…