ruée sur les maisons de ville à Rouen 1

ruée sur les maisons de ville à Rouen


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Une cathédrale jouxtant les bords de Seine, des maisons à colombages, un des derniers cimetières à galeries de France – l’aître Saint-Maclou : Rouen (Seine-Maritime) séduit par son cachet. Elle attire aussi les particuliers, notamment franciliens, en quête de logements spacieux, d’autant qu’elle est située à seulement une heure et demie de train, environ, de Paris. Pas étonnant, donc, que la capitale normande ait fait le plein d’acheteurs immobiliers depuis la fin du premier confinement.

« Le marché a été des plus dynamiques ces douze derniers mois, avec une hausse des ventes de 11 % », constate Thibaut Cambier, notaire dans la ville. Côté prix, c’est la frénésie. « Ils ont augmenté de 7 % à 10 % sur un an, selon les quartiers », indique Raphaël Plut, directeur de l’agence Century Harmony à Rouen.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés La baisse des prix de l’immobilier s’installe à Paris

« Cette hausse s’est surtout répercutée sur les petits appartements (de 20 à 50 m²) et sur les maisons – les acheteurs appréciant particulièrement les espaces extérieurs du fait du confinement. Les maisons à moins de 300 000 euros et les studios entre 70 000 et 80 000 euros partent d’ailleurs sans annonce », détaille-t-il.

Permis de louer

Si le prix moyen pour un appartement à Rouen est de 2 448 euros/m², selon les données de MeilleursAgents, « il atteint 3 000 euros à 3 300 euros dans les rues des Carmes et du Gros-Horloge, dans le centre historique de la ville », note M. Plut, précisant qu’« il y a peu de négociations dans ces deux secteurs ».

Depuis la rentrée de septembre, le marché marque cependant le pas. L’afflux de Parisiens constaté depuis 2020 par les agents immobiliers semble se tarir. « Les délais de vente progressent, car les vendeurs veulent céder leur bien à des prix très élevés et ne trouvent pas preneurs », indique Jean-Maxime Glas, conseiller chez Ruppé-Rolland Immobilier.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Immobilier : attention aux dossiers de location falsifiés

Les maisons de ville gardent toutefois la cote, notamment celles situées rive gauche, près du Jardin des plantes, où l’on peut s’offrir pour 300 000 euros une maison de ville de 150 m² en bon état. Mais plus question aujourd’hui pour les acheteurs d’aller au-delà sans négocier le prix à la baisse.

Le marché, avec ses prix de vente accessibles et ses nombreux étudiants (près de 46 000 dans la ville), se prête aussi à l’investissement locatif. « On peut obtenir des rentabilités de l’ordre de 5 % à 6 % brut », calcule M. Glas.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés A Etampes, les maisons dopent le marché immobilier

Il faut cependant savoir que, depuis le 1er octobre, six quartiers de la ville sont soumis au permis de louer. Désormais, il faut une autorisation de la mairie pour mettre un bien en location dans le secteur Hôtel-de-Ville-Cathédrale, dans le quartier de la rue Cauchoise, dans certaines rues de la rive gauche, rue Beauvoisine et ses alentours, et dans les quartiers Saint-Nicaise ou Saint-Hilaire. La municipalité a trente jours pour répondre aux demandes.

Il vous reste 30.77% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial Immobilier …