Comment accéder à la location immobilière sans garant? 1

Comment accéder à la location immobilière sans garant?


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Les propriétaires s’étant lancés dans l’investissement locatif peuvent être inquiets par rapport au risque de loyers impayés. C’est pourquoi la plupart d’entre eux exigent que le locataire dispose d’un garant au moment de la signature du bail. Il est important de noter que ceci n’est pas une obligation légale, mais que la pratique est très courante dans les faits.

La garantie Visale, une vraie solution

Certes, les propriétaires peuvent souscrire une assurance garantie loyers impayés, mais cela n’exclut pas pour autant leur volonté d’avoir ce garant qui pourra se substituer au locataire en cas d’impayés. Le problème, c’est que tout le monde n’a pas quelqu’un dans son entourage pouvant se porter garant. Si c’est le cas, mais que vous disposez d’économies substantielles, vous pouvez opter pour une caution bancaire. Le principe est de bloquer une somme, qui correspond généralement à un an de loyers, en échange d’une attestation de caution. Une solution pas accessible à tous et qui occasionne de plus des frais de gestion.

Si vous êtes à la recherche d’un logement en location, mais que vous ne disposez pas de garant, des solutions existent. La principale d’entre elles est nommée garantie Visale. Ce dispositif est proposé par l’État par le biais de la structure Action Logement (ex-1% logement). Concrètement, c’est Action Logement qui va se porter garant auprès du propriétaire. Cette garantie s’applique durant toute la durée du bail et même si celui-ci est renouvelé. Si des loyers ne sont pas payés par le locataire, le propriétaire peut être dédommagé jusqu’à 36 mois en ce qui concerne le parc locatif normal, et neuf mois dans le cadre d’un logement social. À noter que les sommes concernées devront être par la suite remboursées par le locataire à Action Logement. Cette garantie Visale est proposée à toutes les personnes de moins de 31 ans. Pour les personnes âgées de 31 ans ou plus, il est possible d’y accéder si votre salaire est égal ou inférieur à 1.500 euros par mois ou si vous êtes en période de mutation professionnelle.

Les autres solutions pour louer sans garant

Si vous n’êtes pas éligible au dispositif Visale, il peut être possible de trouver de l’aide auprès de votre employeur. Certaines sociétés privées proposent en effet de souscrire à une garantie de loyers impayés inversée, c’est-à-dire au nom du locataire et pas du propriétaire. Ce service est bien évidemment payant et coûte généralement entre 250 et 300 euros annuellement. Les étudiants peuvent bénéficier d’un système spécifique nommé Clé, pour caution locative étudiante. En échange, les étudiants doivent payer une cotisation représentant 1,5% du loyer. À noter également le dispositif Solibail, créé en 2007 à Paris et désormais étendu à la France entière, celui-ci étant destiné aux personnes les plus précaires. Enfin, sachez que si vous éprouvez ponctuellement des difficultés pour payer votre loyer, il est parfois possible de demander une suspension temporaire de loyer directement auprès de votre propriétaire.

(Par la rédaction de l’agence hREF)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…