Impôts : qui paie encore la taxe d'habitation ?

Impôts : qui paie encore la taxe d’habitation ?

Impôts : qui paie encore la taxe d'habitation ? 1

Publié le 15 oct. 2020 à 10:49

Pour les ménages qui ont bénéficié du dégrèvement progressif de leur taxe d’habitation (30 % en 2018 et 65 % l’année dernière), l’année 2020 marque un nouveau tournant. Si leur revenu fiscal de référence de 2019 est inférieur à 27.706 euros pour 1 part de quotient familial ; 35.915 euros pour 1,5 part ; 44.124 euros pour 2 parts ; 50.281 euros pour 2,5 parts ; 56.438 euros pour 3 parts ; 62.595 euros pour 3,5 parts (+ 6.157 euros pour chaque demi-part supplémentaire), ils n’ont rien à payer cette année. Leur avis comportera uniquement le montant de la contribution à l’audiovisuel public, voire rien du tout s’ils sont exonérés de cette dernière. Selon Bercy, « cela représente environ 22,4 millions d’avis pour un gain moyen de près de 600 euros ».

Les ménages dont les revenus dépassent les limites pour prétendre à l’exonération mais restent inférieurs à 28.732 euros pour la première part de quotient familial, (+ 8.722 euros pour chacune des deux demi-parts suivantes et + 6.157 euros pour chaque demi-part supplémentaire suivante) bénéficient quant à eux d’une réduction du montant de leur taxe d’habitation. Ces mesures d’exonération et de dégrèvement partiel ne concernent que les ménages qui n’ont pas été redevables de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) en 2019.

[ad2]

Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l’info…