Jean-François Rial: “Remettre du beau dans Paris”


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Jean-François Rial: "Remettre du beau dans Paris" 1

Les mauvaises langues vont interpréter cette nomination comme le débauchage d’un proche d’Emmanuel Macron par l’ambitieuse Anne Hidalgo à moins d’un an de la présidentielle. Conjectures d’emblée réfutées par l’intéressé: “Je suis un agitateur d’idées, au service du tourisme, du développement de Paris et profondément concerné par l’écologie”, affirme Jean-François Rial. Le PDG de Voyageurs du Monde a été désigné le 24 mars président de l’Office du tourisme et des congrès de Paris, une structure qui dépend de la mairie de Paris. Cet entrepreneur à la fibre sociale et écolo, à la tête d’une des entreprises les plus admirées du secteur du tourisme, était le candidat idéal pour cette fonction bénévole, habituellement dévolue à des élus parisiens comme les organismes de HLM et les sociétés d’économie mixte.

Rial est bien placé pour connaître les difficultés du tourisme dans la capitale, même si son métier consiste plutôt à expédier des milliers de Français en vacances à l’étranger via des marques telles que Terres d’Aventure et Nomade. Mais c’est aussi son point fort: personne ne sait mieux que lui pourquoi un touriste américain va préférer Rome, Londres ou Paris. “Le tourisme à Paris ne

peut se développer sans l’appui de la maire et la collaboration d’acteurs tels que la région Ile-de-France, le Grand Paris, les ministères du Tourisme et de la Culture, la préfecture de police… entre autres.” Sur des dossiers tels que la réouverture des musées, des sites et restaurants, l’échéance des JO 2024, les transports urbains et les liaisons vers les aéroports, le sauvetage du tourisme d’affaires, pour ne citer que les plus lourds, la coopération est un impératif.

Il va lui falloir déployer des tonnes de diplomatie, même si la période est propice aux polémiques tel l’actuel déferlement en ligne sur le thème de la propreté à Paris sous le mot-clé #saccageParis. Ça tombe bien! Avant même ce bad buzz qu’il qualifie de “procès en sorcellerie”, Rial affirmait vouloir “mettre du beau dans Paris”. “Les poubelles, c’est un sujet complexe dans une ville aussi dense, qu’on ne va pas résoudre en postant des photos sur Twitter”, explique-t-il.

Lire aussi#SaccageParis, l’étude confidentielle qui décrypte le phénomène pour la Mairie de Paris

Réponse au surtourisme

Pragmatique, Jean-François Rial plaide pour un encadrement des locations type Airbnb et une réponse au surtourisme en développant de nouveaux sites pour désengorger le Louvre, la tour Eiffel et Montmartre. Enfin, pour l’heure, c’est plutôt du sous-tourisme. “Le redémarrage se prépare, même si le retour à la normale n’est pas avant 2023”, pronostique le patron.

Il y prépare aussi son entreprise, dont l’activité est aujourd’hui à 20% de celle de 2019: “Nous ne sommes jamais tombés au niveau zéro malgré les confinements, car il reste une clientèle d’expatriés qui n’ont pas renoncé à voyager.” Grâce au chômage partiel et à une réserve de trésorerie de 45 millions d’euros datant des beaux jours, Voyageurs du Monde (487 millions de chiffre d’affaires en 2019) va surmonter la crise. Il se donne les moyens de la relance en levant 130 millions. Avec cette spectaculaire augmentation de capital souscrite par le fonds spécialisé Certares, Rial et ses associés, dont Lionel Habasque et Alain Capestan, passent de 58,8 à 35% du capital de leur entreprise, mais ils détiennent 72% des droits de vote: “Nous allons développer les marchés américain et britannique et procéder à des acquisitions stratégiques.” Le 29 avril, l’assemblée générale des actionnaires devrait approuver ce plan de bataille ainsi que l’arrivée d’un nouvel administrateur: Philippe Grangeon, l’ancien conseiller spécial d’Emmanuel Macron à l’Elysée.




L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…