Limiter les risques liés à un placement financier 1

Limiter les risques liés à un placement financier


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



En France, il est possible de placer son argent sans risque mais à des taux assez bas, que ce soit sur des livrets, plans et comptes d’épargne, comme le livret A (taux à 0,5%), ou encore sur des contrats monosupport en euros d’assurance-vie (entre 1% et 2%). Pour avoir la garantie d’une rentabilité, l’investisseur doit donc aller vers ce genre de placements dit sécurisés, mais pour le reste, il doit accepter le risque. En règle générale, plus un placement financier est risqué et plus il rapporte, mais il reste possible de limiter les risques, tout en optimisant son rendement.

Choisir le bon placement en fonction de l’horizon d’investissement

Il est important pour un investisseur d’avoir une idée assez précise de la durée de ses placements. S’il pense être capable d’épargner sur du long terme (plus de cinq ans), il peut investir sur des placements dits “risqués”, comme les placements en actions (achat d’actions en Bourse, organismes de placement collectif contenant des actions…). Car plus un placement dure dans le temps, et plus il est censé rencontrer de périodes de hausse du marché, ce qui en diminue le risque. À l’inverse, une personne qui sait qu’elle ne veut pas immobiliser trop longtemps l’argent placé (entre un et trois ans) devra plutôt investir dans des placements monétaires comme les certificats de dépôt qui, à l’inverse des livrets réglementés, présentent tout de même un risque.

Entre les deux, il est souvent conseillé au particulier de choisir d’investir sur des obligations à partir de différents supports potentiels tels que les fonds communs de placement (FCP) ou les sociétés d’investissement à capital variable (sicav). En plus de sélectionner le bon type de placement en fonction de sa durée, le fait de diversifier ses investissements entre plusieurs produits financiers permet aussi de limiter le risque global. Le risque pris dans des actions peut par exemple être contrebalancé par un placement réalisé sur un livret à un taux faible mais garanti.

Rester vigilant et informé, se faire accompagner

De manière générale, il est recommandé de placer son argent uniquement sur des placements dont on comprend le mécanisme et le risque inhérent, afin de ne pas avoir de mauvaise surprise. En plus de cette recherche d’informations à faire avant d’investir, le particulier devra garder un œil sur ses placements pendant toute la durée de l’investissement afin d’être capable de réagir aux fluctuations du marché, et de vendre au bon moment.

Un placement financier peut se réaliser seul, mais avoir recours à un professionnel est souvent le meilleur moyen de limiter les risques qui y sont liés. Tout en laissant les décisions finales à ses clients, un conseiller financier doit être capable de les informer, de les guider, et in fine de leur permettre d’obtenir la rentabilité qu’ils recherchent pour chaque placement.

(Par la rédaction de Href)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…