Vinci mise 5 milliards d’euros sur les énergies renouvelables


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Vinci mise 5 milliards d'euros sur les énergies renouvelables 1

Publié le 1 avr. 2021 à 18:58Mis à jour le 1 avr. 2021 à 18:59

Vinci confirme sa montée en puissance dans le domaine des énergies. « Notamment renouvelables », comme l’avait précisé le PDG du groupe, Xavier Huillard, lors de la présentation des derniers résultats annuels. Le géant français du BTP et des concessions a signé « un accord avec le groupe de construction espagnol ACS pour l’acquisition de ses activités énergie ».

Avec cette opération à 4,9 milliards d’euros, Vinci met la main sur la division Services industriels d’ACS . Le périmètre de l’acquisition inclut « la quasi-totalité des activités contracting d’ACS Industrial Services », soit un ensemble constitué de 45.000 collaborateurs très présent en Espagne et au Mexique. Mais aussi les participations détenues dans huit concessions et partenariats public privé (PPP) dans le domaine de l’énergie et une plateforme de développement de projets d’énergies renouvelables.

Un développement stratégique

« En données pro forma non auditées, ces activités ont représenté en 2019 un chiffre d’affaires d’environ 6,3 milliards d’euros », précise Vinci », expliquait déjà le groupe début octobre 2020, lorsque des informations de presse avaient révélé le projet. La manoeuvre sera payée « entièrement en numéraire », et financée par la trésorerie disponible et les lignes de crédit, précise Vinci.

Comme en octobre dernier, les marchés financiers ont salué l’annonce. Le titre Vinci gagnait près de 3 % en fin de séance. Les investisseurs semblent adhérer à ce « développement stratégique majeur » et à la vision du groupe français visant à créer un « acteur mondial de l’ingénierie, des travaux et services dans le domaine de l’énergie ». L’objectif est également de « développer des projets d’énergie renouvelable ».

Faire face au Covid

La plateforme d’ACS doit lui permettre de se développer principalement dans le photovoltaïque, l’éolien et l’éolien en mer. Ces projets représentent le développement d’une capacité d’environ 23 gigawatts. Enfin, Vinci et ACS comptent également créer une coentreprise qui pourra acquérir « des actifs matures d’énergie renouvelable ». Cette société serait détenue à 51 % et consolidée en intégration globale par Vinci.

Surtout, cette acquisition devrait permettre au géant français de se diversifier dans des activités moins sensibles au Covid-19. Les concessions aéroportuaires, mais également routières, ont vu leurs activités s’effondrer, en 2020. Le chiffre d’affaires de son pôle ressort à 5,8 milliards (-31,7 %) l’an dernier pour un bénéfice net de 740 millions, en chute de 67 % sur un an. A contrario, les revenus des services à l’énergie ont été quasi stables à 13,7 milliards. L’acquisition d’ACS offre donc un relais de croissance bienvenu pour un géant qui veut rester en mouvement malgré la crise sanitaire.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…