À Monaco, le Covid-19 a gommé deux années de croissance (Imsee) 1

À Monaco, le Covid-19 a gommé deux années de croissance (Imsee)


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


Casino Monaco
© SBM

À Monaco, la crise Covid-19 « a gommé deux années de croissance », selon l’Institut monégasque de la statistique et des études économiques (Imsee) qui signale un regain d’activité honorable fin 2020 et une résistance du BTP et de l’immobilier.

« On est revenu à l’année 2017 », a précisé vendredi à l’AFP Sophie Vincent, directrice de l’institut. En l’absence de chiffre du PIB, qui ne sera disponible pour 2020 qu’en novembre, l’indicateur retenu est celui du chiffre d’affaires des entreprises, mesuré au travers de douze grands secteurs d’activité, hors banques et assurances.

« Comme partout, c’est une année tristement exceptionnelle, certainement historique, pas comparable à 2008 car la crise financière n’avait conduit à la fermeture d’aucune activité », a-t-elle ajouté. « Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires global des douze secteurs était légèrement en hausse par rapport à 2019 », dit-elle. Monaco a choisi de ne confiner qu’une fois et autorisé la reprise de l’activité l’été et durant les fêtes.

Dans la pratique, le chiffre d’affaires du secteur hébergement et restauration a été « divisé par deux » (-48 % à 420 M€). Même effondrement pour les « autres activités de services » qui incluent les casinos, activités récréatives et de loisirs (-40,9 % à 554 M€).

Le troisième secteur le plus impacté est un rouage de l’économie du Rocher discret et néanmoins essentiel, le commerce de gros, qui correspond à l’achat et à la vente de biens et de services à des entreprises et qui a souffert de la paralysie du commerce international.

Ce secteur, qui inclut les intermédiaires pour des tiers, a vu son chiffre d’affaires se contracter de 12,3 % à 4,124 Mds€. Mais il représente environ 30 % du chiffre d’affaires total brassé à Monaco en 2020, selon l’Imsee.

Micro-État où le prix moyen du m² approche les 50 000 €, Monaco vit depuis déjà des années davantage de l’immobilier et du BTP que de ses casinos.

En 2020, le chiffre d’affaires de l’immobilier (syndics, locations-ventes, marchands de biens) a encore progressé (+16,6 % à 948 M€), de même que le BTP (+3,7 % à près de 2 Mds€). Autre secteur épargné, les bureaux d’études, cabinets comptables et autres fonctions support (+23,6 % à 436 M€).

L’activité bancaire et d’assurance, qui n’est pas incluse dans l’indicateur retenu par l’Imsee, est le deuxième pilier de la prospérité monégasque où travaillent plus de 55 000 salariés du privé. Le Rocher a subi une destruction nette de 1 500 emplois en 2020 malgré le chômage partiel.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…