des aides pour adapter les logements mais aussi des entourloupes à éviter

des aides pour adapter les logements mais aussi des entourloupes à éviter


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...


En France, 2,5 millions de logements nécessitent des travaux afin de les adapter au vieillisement de leurs occupants.

Par Publié aujourd’hui à 11h17

Temps de Lecture 1 min.

Une salle de bain présentée par Espace idées bien chez moi et adaptée aux besoins des personnes âgées.
Une salle de bain présentée par Espace idées bien chez moi et adaptée aux besoins des personnes âgées. AG2R La Mondiale

On estime à 2,5 millions (sur un total de 28,7 millions de résidences principales) le nombre de logements dans lesquels il faut réaliser des travaux pour les adapter au vieillissement de leurs occupants. « Les prévoyants, ceux qui se sont occupés de leurs parents et anticipent les difficultés à venir, viennent nous voir dès l’âge de 65 ans », raconte Michèle Zaragoza, directrice de l’Espace idées bien chez moi. Dans cet appartement témoin ouvert au public, 7, cité Paradis (Paris 10e arrondissement), on découvre toutes les astuces, accessoires, appareillages et matériels qui facilitent la vie : un amplificateur de sonnette pour mieux l’entendre ; des détecteurs de présence pour l’éclairage des pièces ; un lave-vaisselle et un réfrigérateur à hauteur de main ; toutes les améliorations de la salle de bains, lieu de tous les dangers, pour éviter glissades et chutes, dont le remplacement de la baignoire par une douche à l’italienne (dans la continuité du sol) avec siège.

« Nous conseillons vivement de faire appel à un ergothérapeute qui prescrira les travaux appropriés, explique Mme Zaragoza. Les caisses de retraite Agirc et Arrco, financeurs de cet appartement témoin, subventionnent une telle visite pour les personnes de plus de 75 ans, quelles que soient leurs conditions de ressources et à qui il ne restera que 15 euros à payer », recommande-t-elle.

De soi-disant spécialistes

L’association Solidaires pour l’habitat (Soliha), qui s’adresse au public modeste, est un opérateur qualifié pour prescrire de tels aménagements et élaborer le montage financier. Elle constitue des dossiers pour obtenir des aides auprès de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), des caisses de retraite et d’Action Logement (ex-1 % logement des entreprises). Ce dernier accorde, depuis septembre, sous conditions de ressources, aux plus de 70 ans, une subvention pouvant atteindre 5 000 euros. Soliha ne communique malheureusement pas sa liste d’artisans fiables, mais recommande ceux labellisés « Handibat ».

Lire aussi Action Logement sous le feu des critiques

Dommage, car une enquête du magazine 60 millions de consommateurs, parue en septembre, qui a fait établir 33 devis pour ce type de travaux, révèle la qualité très moyenne des prestations, y compris chez de soi-disant spécialistes même labellisés Handibat : conseils peu adaptés, devis sans détail, mauvaise écoute du client, non prise en compte des éventuelles recommandations d’un ergothérapeute…


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Gagnez minimum 500 € ! Devenez apporteur d’affaires en immobilier

Source