Face à l’accélération des constructions en bois, la Russie parie sur son « or vert »


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Face à l'accélération des constructions en bois, la Russie parie sur son « or vert » 1

« La Russie, ce n’est pas que le pétrole … Nos forêts nous offrent de belles perspectives ! » A quelque 500 kilomètres au nord de Moscou, dans l’usine toute neuve de Segezha, géant russe du bois et papier, Andreï Solodov ne cache pas son enthousiasme pour cet « or vert ». Chef de production, il supervise l’équipement ultra moderne fabriquant des panels de CLT (pour « cross-laminated timber » ou lamellé-croisé), ces matériaux de construction pour la nouvelle génération 100% bois de maisons et bâtiments. Avec une capacité de production de 50 000 m3 par an, cette première usine russe de CLT cible à la fois le marché national naissant et les exportations vers l’Europe.

 « Nous assistons aujourd’hui à la renaissance de la construction en bois. Il existe une forte demande », explique le vice-président de Segezha, Dmitry Rudenko, en charge de cette expansion. Même s’il reconnaît que l’Europe sera difficile à conquérir, sur ce qui reste encore un marché de niche. « Notamment en France où le marché est déjà bien constitué avec beaucoup de producteurs locaux mais de petite taille. Nous pouvons produire des CLT en masse et de très bonne qualité. Nous jouerons sur les prix mais ne ferons pas de dumping », assure le dirigeant. Plus de 30 millions d’euros ont été investis dans la nouvelle usine, située dans le site géant du groupe à Sokol fabricant et commercialisant déjà 100.000 m3 par an de panels en lamellé-collé (« glulam beams »).

Potentiel énorme

La production de CLT n’y fait que commencer. A court terme, pour des premiers clients en Allemagne et Italie mais aussi en Australie et au Japon. Segezha compte exporter 70% de sa production. Parallèlement, le groupe s’est lancé dans un vaste lobbying pour populariser ce nouveau matériau de construction en Russie où, pour le moment, seules sont autorisées en CLT les constructions de maisons d’un étage. « Le béton a encore de beaux jours devant lui. Mais nous voulons un changement de législation. Le marché potentiel est énorme », espère Dmitry Rudenko.

Cette expansion s’inscrit dans la stratégie plus large de Segezha qui, structure verticalisée dans la filière bois au sein de la holding Sistema de l’oligarque Vladimir Evtouchenkov , pourrait lancer son introduction en Bourse d’ici à cet été. En amont, le groupe a aussi accéléré l’exploitation des forêts, notamment dans les régions autour du site de Sokol. Ce n’est qu’une infime partie des immenses forêts de Russie qui abrite un arbre sur quatre sur la planète.

De nouveaux équipements modernes ont été achetés, en particulier chez John Deere pour la coupe de bois. Une moyenne de 50 hectares sont défrichés en 20-25 jours, avec quelque 400-450 m3 d’arbres abattus chaque jour. Sur place, les équipes travaillent 20 heures par jour dans des conditions parfois extrêmes, jusqu’à des températures de – 40 degrés Celsius. « Mais nous prenons soin aussi de la reforestation, avec une rotation des forêts et la plantation de nouveaux arbres », explique Konstantin Severin, en charge du programme et soucieux d’assurer la pérennité de cet or vert.


L'immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou partager l'info...



Source

L’immobilier recrute ! Devenez négociateur immobilier ou Conseiller Patrimonial en Immobilier…