« On ne peut pas confirmer une baisse des prix à Paris, pas plus qu’en banlieue, à ce jour »

Bonjour Vivien, 
 
La baisse des prix n’est pas avérée sur Paris, bien que la locomotive de la hausse des prix soit désormais la petite couronne. Par ailleurs, les prix des maisons, en région parisienne,qui augmentaient traditionnellement moins vite que les appartements, prennent désormais leur revanche, ce qui est peut-être un “effet confinement”.
 

Quant aux volumes, il sont, au 31 juillet 2020, en petite couronne, à 95% de ce qu’ils étaient à la même période de l’année 2019.

On ne peut donc confirmer une baisse des prix à Paris, pas plus qu’en banlieue, à ce jour.
 

Nos clients semblent toujours désireux de sécuriser leurs capitaux sur des actifs immobiliers, ce qui conforte effectivement cette notion de valeur refuge.

S’agissant des volumes à Paris intra-muros, la constante se confirme: volumes légèrement en baisse, ce qui est un constat chronique bien antérieur à la crise sanitaire, principalement en raison du fait que le parc mutable des biens immobiliers parisiens diminue (moins d’appartements libres à la vente, davantage de logements sociaux). Ce constat n’a pas été impacté par la crise sanitaire et demeure à un rythme comparable.
 

Le scénario à venir semble donc être maintien de prix assez forts, et renforcement de la valeur refuge, à tempérer en fonction des performances économiques à venir et de la situation de l’emploi en France.

[ad2]

Source

Devenez négociateur immobilier …